Vous sentez que vous avez enfin trouvé votre voie et vous rayonnez de bonheur. Vous avez une pêche d’enfer, de l’énergie pour déplacer les montagnes. Il n’y a qu’une seule ombre au tableau et une belle, personne ne semble partager l’enthousiasme débordant que vous éprouvez. Pire, vous avez sérieusement l’impression d’être entouré.e d’une bande de rabats joie.

Votre famille pour commencer dont vous attendez un soutien inconditionnel a un comportement plus ou moins déstabilisant. Ainsi, alors que vous n’avez que votre nouvelle vie à la bouche et que vous souhaiteriez en discuter de longues heures, vos proches restent désespérément muets et changent de sujet de conversation. Parfois, ils glissent une phrase anodine sur les risques d’un nouveau départ ou même, sur votre supposée « instabilité ». Certains vont jusqu’à utiliser le chantage affectif plus ou moins appuyé si vous projetez de vous éloigner du cercle familial (« Je ne te verrai plus, comment allons-nous faire »).

Vos amis, bien qu’ils aient l’air de vous soutenir, projettent leurs propres angoisses. « Quoi, quitter un CDI par les temps qui courent pour te lancer dans l’artisanat, n’est-ce pas un peu risqué ? Et tu as pensé à ta retraite ? ». Et voilà que vous avez le droit à l’histoire d’untel qui avait démarré son activité en grande pompe pour l’arrêter piteusement quelques mois après avec une belle dette à la clé.

Enfin, il y a aussi ces collègues « envieux » qui vous renvoient, parfois de manière piquante, leurs propres insatisfactions à coup de « toi, tu as de la chance » ou « Si tu peux te le permettre ». Si vous avez besoin d’un peu de soutien, passez votre chemin.

Telles de petites pierres tranchantes lancées contre que le projet que vous avez patiemment échafaudé, chaque remarque le fragilise petit à petit. Si ses fondations ne sont pas assez solides, le doute s’installe. Les craintes que vous aviez prudemment enfouies remontent à la surface. Vous êtes seul.e face à vous-même. Vous trouvez soudain mille et une raisons de reporter vos échéances et de vous accommoder de ce quotidien que vous trouviez tellement ternes il y a quelques mois. Vous avez vous-même saboté vos rêves !

Voici des conseils pour ne pas en arriver là.

5 conseils pour mener à bien votre projet de changement de vie :

1/ Ayez confiance en vous

Qu’est-ce qui motive ce changement de vie ? Quelles raisons profondes vous poussent à vous lancer dans ce nouveau projet ? Vous aurez besoin d’une solide confiance en vous et d’une sérénité à toute épreuve pour avancer et déjouer les obstacles. Ne négligez pas ces étapes préliminaires de réflexion qui constituent les premières pierres de votre édifice. Des pratiques telles que la méditation ou la pleine conscience peuvent vous aider à y voir plus clair.

2/ Attendez que votre projet soit mûr pour le partager

Même si vous avez envie de raconter votre nouveau projet à la terre entière, attendez qu’il soit suffisamment mûr pour le faire. Si votre projet est trop fragile, il ne résistera pas aux critiques et vous pourriez même perdre votre crédibilité.

3/ Évitez les personnes « toxiques »

Les personnes qui se permettent de commenter votre projet, voire de l’enterrer vivant, sont souvent celles qui n’ont jamais rien entrepris dans leur vie. Entourez-vous au contraire physiquement ou virtuellement d’individus ayant déjà expérimenté un changement de vie. Quelques recherches sur internet ou sur les réseaux sociaux devaient vous donner des contacts intéressants. Franchissez le pas pour leur demander des témoignages et des retours d’expériences.

4/ Affirmez vous

Même si cela vous attriste, ne cherchez pas à recueillir l’adhésion de vos proches. En outre, si vous vous sentez vulnérable face à leurs remarques, soyez ferme quant à la nature de l’échange de que vous souhaitez avoir. Un « Je comprends tes réserves mais j’ai beaucoup de plaisir à la perspective de ce projet et je préférerais entendre des encouragements » devrait calmer les plus modérés. Quant aux durs à cuire, évitez d’aborder le sujet avec eux.

5/ Prenez les commandes de votre vie

Gardez à l’esprit que vous serez seul face à vous-même pour faire vos choix et affronter ce changement de vie. Après tout, c’est votre vie et vous êtes le seul capitaine du navire, quelle responsabilité mais quelle chance aussi !

Pour savoir si vous êtes véritablement aux manettes de votre vie, je vous ai préparé un petit test de 10 questions. A vous de jouer 😊 !

 

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.