J’ai récemment fait l’acquisition du livre « Trouver son Ikigaï » de Christie Vanbremeersch, un livre pour « trouver sa voie et vivre de ce qui nous passionne » publié aux éditions First.

J’ai particulièrement aimé cet ouvrage pour son côté très concret puisqu’il propose 30 chapitres, 30 étapes avec des exercices à réaliser pour trouver son Ikigaï. Il est également enrichi de témoignages de personnes ayant trouvé leur voie et partageant leurs conseils pour y parvenir. C’est particulièrement inspirant.

Pour ne pas dévoiler tout le contenu du livre et vous donner envie de vous y plonger à votre tour, j’ai extrait 3 idées qui m’ont particulièrement séduite. J’ai retenu 3 propositions qui fonctionnent bien si vous démarrez votre quête d’Ikigaï et que vous ne savez absolument pas vers quoi vous orienter.

Idée n°1 : creusez ce qui vous intrigue

La première piste que Christie Vanbremeersch intitule « Tirez le fil de vos curiosités » consiste à explorer les sujets qui vous intéressent, les questions que vous vous posez actuellement, aussi insignifiants vous paraissent-ils sur le moment. Faites-le sans arrière-pensée, par curiosité uniquement, sans imaginer développer une quelconque activité.

Par exemple, vous adorez les fromages et aimez les accorder avec un bon vin. Les associations vins-fromages pourraient être un sujet d’exploration. On vous a récemment offert un manga et cette première lecture vous a plu.  Auriez-vous envie de découvrir d’autres livres du même auteur ou d’autres styles de mangas, d’autres sujets ? Vous n’en ferez peut-être rien ou bien vous deviendrez peut-être un.e spécialiste reconnu.e, qui sait, mais tout commence par ce premier pas.

Mon amie Stefania qui a ouvert un restaurant de gastronomie napolitaine à Berlin il y a 4 ans avait commencé à s’intéresser à la cuisine italienne bien avant l’idée du restaurant. Au départ, c’était pour explorer une envie. Cela l’a amenée, dans un deuxième temps, à suivre des cours avec un chef cuisinier, toujours sans objectif professionnel puisqu’elle travaillait à l’époque dans la médiation scientifique.  Cependant, quelques années plus tard, c’est ce qui lui a permis de répondre favorablement à la proposition d’un ami d’ouvrir un restaurant à Berlin.

Ainsi, pour passer à la pratique, Christie Vanbremeersch recommande de noter toutes les questions que vous vous posez en ce moment et de vous mettre en action pour tenter d’y répondre.

 

Idée n°2 : transformez votre jalousie en plan d’action

« Qu’est-ce qui vous rend jaloux ? ». La question que pose Christie Vanbremeersch est particulièrement éclairante parce que ce qui nous titille permet de mettre le doigt sur nos envies. Alors, envers qui ressentez-vous de la jalousie ? Et pour quelles raisons ? Est-ce envers ce collègue de travail qui récolte promotions sur promotions et dont les prises de parole à l’oral sont toujours bues par l’assistance ? Est-ce envers cette famille nomade et baba cool qui voyage la moitié de l’année ? Est-ce pour cette voisine qui mène de front carrière professionnelle et vie de famille tout en étant reconnue dans la région pour ses talents d’artiste-peintre ?

A partir de ce qui suscite chez vous une pointe d’admiration teintée de jalousie, recherchez ce qui vous manque dans votre vie, ce vers quoi vous auriez envie d’aller. J’aime beaucoup cette approche dans la mesure où elle offre la possibilité de changer une émotion négative, la jalousie, en quelques chose de positif qui créé de la valeur. On est au cœur du développement personnel.

Pour transformer la jalousie en plan d’action, Christie Vanbremeersch propose un exercice en trois temps et 3 colonnes. Dans une première colonne, elle recommande de lister vos motifs de jalousie, puis d’inscrire dans une seconde colonne les envies qui se cachent derrière et enfin, dans une troisième colonne, de noter une action immédiate et concrète pour changer la situation. 

Revenons sur les exemples que j’ai décrits précédemment. Si vous jalousez votre collègue à l’aise à l’oral, cela révèle votre souhait de vous améliorer dans ce domaine. En termes d’actions, vous pourriez vous inscrire à une formation de prise de parole en public ou à des cours de théâtre. Si vous enviez cette famille nomade, peut-être avez-vous besoin de lâcher prise sur l’organisation de la vie familiale par moment. Commencez par partir vous promener en famille, sans horaire en tête, dans une destination proche mais que vous ne connaissez pas.

Encore une fois, ces pistes ne déboucheront pas forcément vers une future activité ou un nouveau mode de vie mais elles vous permettront d’avancer sur le chemin de la découverte de vous-même.

 

Idée n°3 : croyez en vous

La recherche de son Ikigaï constitue un parcours semé d’embûches. Il en en effet facile de se décourager et de renoncer.

Quand on en est à l’étape de l’exploration d’un sujet, d’une idée, quand on débute un travail, il est normal de se sentir illégitime face à des gens qui ont plus d’expérience et de connaissances.

Or, si vous-même ne vous prenez pas au sérieux, qui pourrait le faire pour vous ? La confiance que vous portez en vos propres capacités, votre originalité, détermine en partie votre crédibilité.

Vous aimez la sculpture sur bois et commencez à faire quelques réalisations. Prenez-vous pour un.e vrai.e artiste. Bien entendu, cela va de pair avec un travail assidu mais ne vous découragez pas face aux rabat-joie qui critiquent vos débuts. De plus, vous n’allez cesser d’améliorer vos productions au fil du temps alors osez entreprendre et croire en vos projets.

shadow-ornament

Voilà 3 pistes pour trouver votre Ikigaï. Vous en trouverez 27 autres dans le livre de Christie Vanbremeersch, « Trouver son Ikigaï, trouver sa voie et vivre de ce qui nous passionne ». Je vous invite à vous le procurer et à profiter des vacances d’été pour réaliser ce passionnant travail d’introspection.

Pour en savoir plus sur le travail de Christie Vanbremeersch, je vous invite à consulter son blog : maviesansmoi.com.

Retrouvez mon article en vidéo sur ma chaîne Youtube :

 


    2 replies to "Trouver son Ikigaï, 3 supers idées tirées du livre de Christie Vanbremeersch"

    • Agnès

      et encore Amazon … pourquoi ? loin de l Ikigai cette sociéte rouleau compresseur

      • Amandine

        Bonjour Agnès,

        Pour ma part, j’aime fouiner dans les petites librairies à la recherche de nouveaux trésors. J’essaie de promouvoir les auteurs qui m’inspirent et Amazon constitue un outil pour cela. Si vous connaissez d’autres plateformes numériques, n’hésitez pas à partager cette information dans les commentaires.
        Merci et bonne journée.

Leave a Reply

Your email address will not be published.