Faire plus de sport, manger plus sainement, prendre du temps pour soi, pour sa famille, lire davantage, pratiquer une activité créative…on a toutes dans un petit coin de notre tête, une liste de bonnes habitudes à adopter. Objectivement, même avec nos agendas bien remplis, on pourrait trouver le temps de les mettre en pratique et pourtant, il suffit de penser à toutes les résolutions qu’on a souhaité prendre, les projets qu’on n’a jamais menés, les bonnes intentions restées à ce stade pour comprendre que la mise en application ne relève pas uniquement d’une question de disponibilité.

Alors, pourquoi est-il si difficile de rompre avec nos mauvaises habitudes ?

Pourquoi est-il si difficile de changer une habitude ?

S’il est si difficile de changer une habitude, c’est en grande partie à cause de notre cerveau.

En effet, chaque expérience participe à la création d’une connexion neuronale. La première fois qu’elle se produit, la connexion est très fragile, comme un mince fil prêt à se rompre. Puis, à chaque répétition, le fil se densifie, il devient ficelle puis corde. Imaginons que vous ayez envie d’aller faire une marche en soirée mais vous avez tendance à vous affaler dans votre canapé après le dernier coup de fourchette. Ainsi, plus vous vous allongez dans votre canapé après le repas du soir, plus vous aurez envie de le faire et plus il vous sera difficile d’y résister.

En effet, plus la connexion se renforce, plus l’expérience devient automatique. Vous avez enregistré un nouveau programme dans votre cerveau : fin du repas du soir = canapé.

En outre, votre cerveau primitif va tout faire pour que vous restiez dans votre zone de confort. Sa fonction principale est d’assurer votre sécurité et, bien entendu, un changement d’habitudes correspond pour lui à un danger potentiel ! En conséquence, il va lui aussi conforter le mécanisme que vous avez mis en place.

Alors, comment faire pour changer ses habitudes alors que même notre tête s’y oppose ?

Comment changer facilement et durablement une habitude ?

Le principe consiste à opérer des micro-changements successifs, des modifications tellement mineures qu’elles n’éveilleront pas les soupçons de votre cerveau sentinelle, mais qui pourront changer radicalement votre quotidien. Les neurosciences l’ont en effet récemment confirmé. Les connexions neuronales se défont comme elles se font au gré des choix et des actions que vous faites. Vous allez recréer de nouvelles connexions très tenues au départ puis de plus en plus fortes jusqu’à modifier en profondeur vos habitudes.

Le kaizen, un outil puissant pour changer ses habitudes

Cette méthode « des petits pas » est parfaitement illustrée par le concept japonais du « kaizen ». De « kai » = « changement » et « zen » = « meilleur », il permet de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue en limitant les efforts nécessaires.

Qui veut déplacer une montagne commence par déplacer de petites pierres

Confucius

 

 

Pour reprendre l’exemple de la marche en soirée, il s’agit de désamorcer votre réflexe de vous allonger dans le canapé en mettant en place une toute petite action comme mettre ses chaussures, enfiler son manteau ou remplir une bouteille d’eau. Attention, ces seuls gestes uniquement et pas les trois cumulés d’un coup !

En effet, ne partez pas marcher bille en tête le premier soir. Contentez-vous de mettre vos baskets tous les soirs après le repas pendant une semaine. La semaine suivante, mettez vos baskets et descendez les escaliers. Celle d’après, mettez vos baskets, descendez les escaliers de votre immeuble et sortez marcher dans la rue et ainsi de suite jusqu’à obtenir le résultat escompté. Une vingtaine de jours sont nécessaires à la mise en place d’une nouvelle habitude.

Vous verrez qu’en un mois, vous sortirez sans effort marcher après le repas du soir et que, si vous ratez un rendez-vous, vous ressentirez un manque. Génial non ?

En appliquant la méthode du kaizen, vous pourrez non seulement changer vos habitudes mais aussi vous atteler à des défis plus ambitieux comme des projets personnels qui comptent pour vous.


Leave a Reply

Your email address will not be published.